Je sais pas toi, mais moi j’en avais un qui prenait pas mal de place. J’ai appris à l’apprivoiser avec le temps et à lui accorder moins d’importance. Mais je ne suis jamais à l’abri de le voir réapparaître celui-là. C’est vraiment un p’tit snoro.

C’est entre autre à cause de lui que j’ai manqué plein d’occasions de vivre de belles expériences parce qu’il réussissait à me convaincre que j’allais me ridiculiser en me rendant à tel événement/fête/bref une place où il y aurait d’autres humains.

lonely anxiety GIF by Michelle Porucznik

J’y ai d’ailleurs pensé quand je suis allée au premier symposium international sur la danse et le mieux-être en mai dernier. Je me rappelais de moi il y a 5 ou 10 ans, comment j’aurais été incapable de me rendre à cet endroit et d’aller autant vers les autres pour rencontrer de nouvelles personnes. Je me sentais vraiment heureuse d’avoir réussi à surmonter cette difficulté et être si bien aujourd’hui.

Il est encore là mon petit juge intérieur, à essayer par tous les moyens de me convaincre de ma médiocrité… sauf qu’aujourd’hui, je sais que ce que qu’il me souffle à l’oreille est faux. Et j’ai maintenant une voix intérieure lumineuse et confiante qui est là pour me rassurer et m’aider à foncer.

Avec le temps j’ai développé des trucs, je te les partage, d’un coup que ça t’aiderait toi aussi.

1. Tourner consciemment mon attention sur mes qualités

J’en ai tellement vécu souvent des moments où je me sentais nulle et où toute mon attention était tournée vers mes défauts et ce que je faisais de niaiseux. J’étais constamment en train de tourner chacun de mes faits et gestes en quelque chose de ridicule à mes yeux.

Avec le temps, j’ai appris à être plus douce et bienveillante avec moi-même. Par exemple, si je me juge de ne pas savoir quoi dire dans une situation donnée, je me rappelle qu’une de mes qualités est d’avoir une bonne écoute et que mon interlocuteur peut ainsi se sentir écouté et accueilli par moi.

Entraîner son mental à tourner son attention sur le positif, ça fonctionne. Ça peut prendre du temps, dépendamment à quel point ce dernier est borné, mais ça a fini par fonctionner pour moi.

perfect world dancing GIF by Bonnaroo Music and Arts Festival

2. Ressentir de la compassion pour moi et mes imperfections

Dans les moments où mon juge veut s’incruster, je me répète que je suis une bonne personne qui ne souhaite que le mieux pour tout le monde, que je suis humaine et que mes imperfections font de moi une personne authentique et belle.

J’ai appris à regarder tendrement ce que je détestais de moi auparavant. Par exemple je trouvais que j’étais peureuse et que je manquais de courage et d’audace. Je trouvais que ça faisait de moi une personne beige et insipide.

Aujourd’hui je regarde ce trait de ma personnalité avec compassion, comme si je regardais mes proches ou la petite Noémie. C’est souvent plus facile de ressentir de la compassion pour les autres que pour soi-même.

3. Respecter mes limites et mes besoins

Apprendre à respecter mes limites, ça veut dire entre autre de m’éloigner des personnes auprès de qui je ne me sens pas bien et me rapprocher de celles auprès de qui je me sens une meilleure personne.

motivational kitten GIF

Ça veut aussi dire de respecter les moments où je me sens plus angoissée et moins disponible aux rencontres. Dans ces moments-là je travaille fort à accepter de ne pas être au meilleur de moi-même et surtout, je prends soin de moi.

J’ai appris à être moins exigeante envers moi-même, à me mettre moins de pression, à moins culpabiliser pour tout et rien, à moins me pousser à aller à l’encontre de mes besoins. Si je me sens angoissée, j’ai besoin de prendre soin de moi, point à la ligne.

4. Accompagner la petite fille en moi

Ya encore une petite fille en moi qui manque de confiance en elle par moment, qui est timide, mais qui veut tant apprendre. Ça m’aide beaucoup de me rappeler d’elle et de lui tendre la main pour l’aider à avancer dans sa vie. Je sais que lui taper dessus n’aidera en rien.

sexy share GIF

5. Me rappeler que les autres sont bien plus préoccupés par eux que par moi

Si toute mon attention est tournée sur moi, c’est pareil pour les autres. Ils sont sans doute bien plus préoccupés, eux aussi, sur leur propre personne que sur ce que je peux bien avoir l’air. Ça m’aide à lâcher prise sur mon image et à me concentrer sur mon expérience.

Dans un cours de danse par exemple, ça m’aide beaucoup à entrer dans ma bulle pour vivre le moment dans le plaisir et non dans l’angoisse.

let it go dancing GIF

Des participantes nous parlent de leur expérience avec Mon Âme Danse :

Tu as envie de venir explorer une pratique de mieux-être par la danse et le mouvement ? Tu peux aller voir les prochains ateliers offerts ici.