Exemple

Comment la danse m’a aidé à reprendre du pouvoir sur moi

Dans cette vidéo

Ça fait un bout de temps que j’hésite à parler ouvertement de mon histoire devant la caméra. C’est un peu épeurant, mais en même temps je sens que ça fait du sens de présenter le cheminement qui m’a mené à créer Mon Âme Danse.

Ce que j’ai envie de vous parler, c’est que je me suis longtemps débattue avec une estime de moi déficiente qui me faisait beaucoup souffrir. Je me sentais ridicule comme personne, je pensais vraiment qu’il y avait aucune raison pour qu’on s’intéresse à moi dans vie. J’avais tellement le sentiment fort d’être inintéressante que j’étais convaincue que les gens autour de moi me méprisaient, riaient de moi dans mon dos, me jugeaient d’être autant insignifiante.

En même temps j’avais un besoin immense d’être aimée et reconnue. Fais que j’essayais d’aller chercher de l’attention par des moyens un peu essoufflant. J’en faisais toujours trop pour me faire remarquer.

Je me souviens quand j’ai raconté ça pour la première fois à une de mes sœurs, elle était vraiment surprise. Elle avait toujours pensé que j’avais super confiance en moi parce que je me plaçais souvent en situation de performance devant un public. Je pense que j’avais appris à dégager quelque chose qui pouvait ressembler à une certaine confiance. J’essayais de me construire un peu d’estime en allant sur scène, mais c’est dans les situations sociales en fait que j’avais le plus de difficultés. En groupe ou même devant une seule personne.

Je figeais, comme un petit animal complètement apeuré. C’est comme si je perdais tous mes moyens. Comme si je ne me faisais absolument pas confiance pour être adéquate. C’est violent quand même cette sensation-là, de vouloir disparaître, de pas vouloir être vue aux yeux des autres.

Je sais que je suis pas la seule à avoir vécu cette affaire-là, à le vivre encore aujourd’hui. Je l’ai compris avec le temps, mais quand j’étais tellement envahie par ces sensations-là souffrantes dans tout mon corps, il n’y avait pu de place pour rien d’autre. Je me sentais seule au monde à être aussi ridicule.

Dans mes expérimentations et mes recherches à la maîtrise, j’ai découvert que je m’étais en fait coupée de mon corps. C’est comme si je ne savais même plus reconnaître ce qui se passait dans moi. Je ne me faisais tellement pu confiance, même pour m’affirmer dans mes propres sensations. Je doutais tout le temps de ce que je ressentais, comme si c’était pas légitime ou que c’était le fruit de mon imagination.

Fais qu’avec la danse, j’ai appris à me réapproprier mes sensations. Et ça m’a tellement apporté de jois de ressentir à nouveau, mais surtout d’être capable de dire, « je me sens comme ça, c’est ma sensation, et personne ne peut dire le contraire ».

Ensuite j’ai appris que mon corps pouvait m’apprendre des choses vraiment intéressantes sur moi et qu’il pouvait m’aider à me comprendre. Plus je lui laissais de la place pour s’exprimer librement, sans jugement, plus je sentais de la liberté dans mes mouvements et dans mon esprit. Ça me permettait aussi de relâcher un peu de pression. Pi ça m’informait sur moi-même. C’est le mouvement qui m’informait.

J’ai aussi développé une façon de m’entraîner à incarner des postures positives, pour éprouver de la joie et de l’affirmation dans mon corps. J’ai créé une nouvelle image de moi que j’aime et qui me fait du bien.

Pi ce qui est l’fun avec ça, c’est que ça va pas disparaître. C’est maintenant quelque chose qui fait partie de moi et que je peux continuer à nourrir.

Pi avec Mon Âme Danse, c’est ça que j’ai envie de faire et de partager avec le plus de monde possible.

Voir la vidéo précédente de Mon Âme Danse.

 

J’ai préparé une série spéciale de mes meilleurs trucs pour prendre soin de soi, de son corps et de sa santé mentale. Des trucs différents et simples à utiliser tirés de ma pratique professionnelle 🙂

 

 

Pour les recevoir

Adresse courriel



 

Suivre Mon Âme Danse sur Facebook.

Sur Instagram.

J’aime beaucoup lire vos commentaires 🙂

Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *