Exemple

La peur de danser

Je suis TELLEMENT nostalgique de l’époque où la séduction passait par la danse, de ces douces paroles : « m’accorderiez-vous cette danse ? ». Les soirées dansantes, cet espace privilégié de rapprochement qui permettait de sentir le contact avec l’autre, son odeur, de tester la mouvance des corps excités et maladroits ensemble.

Aujourd’hui, les gars qui dansent sont minoritaires (c’est pas une activité de gars ça, danser!), sauf peut-être quand ils sont un peu désinhibés par l’alcool.

Je RÊVE de cette main tendue qui, dignement, appelle à l’intimité partagée sur la piste de danse. Je me languis de ces temps bénis où l’homme savait, même dans sa plus grande gêne, se mouvoir pour charmer. Mmmmmm (soupir languissant). Cette main tendue, je la rêve toujours.

happy i love you GIF

Tout ça pour m’amener à parler de la peur de danser ou même du dédain qu’ont certains à l’idée d’utiliser leur corps à des fins poétiques.

La peur du ridicule

Même si j’ai plus souvent été heureuse comme un poisson dans l’eau sur une piste de danse, j’ai aussi connu mes moments de grande gêne. Je sais vraiment ce que ça fait que de se sentir ridicule avec son corps, inappropriée ou maladroite. Et il y a encore ces moments-là où j’ai l’estime dans les talons et que je ne me sens pas d’attaque pour me dépasser ou essayer de la nouveauté.

in a box embarassed GIF

Ceux qui nous découragent

C’est comme pour le dessin. Si on te répète que tu es mauvais en dessin, tu risques de mettre ça de côté, souvent pour toujours. Je demandais à mon copain pourquoi il était gêné de danser et c’est exactement ce qu’il m’a dit. Après qu’on eût rit de lui à mainte reprises, qu’on lui ait fait comprendre qu’il n’était pas « bon », qu’on lui dise qu’il bouge « mal », il s’est découragé et s’est lui-même convaincu de sa disgrâce. S’il avait le malheur de se déhancher un peu trop au goût des autres, il se faisait dire qu’il n’était pas assez viril. Bref, aujourd’hui il se sent plutôt mal à l’aise avec son corps.

Pourtant, je le trouve absolument magnifique quand il bouge. Justement, ce soir, en arrivant du travail, il m’a fait quelques steppettes sur la musique qui jouait à la radio et je le trouve si beau quand il danse, même quand c’est juste pour rigoler. Pas juste parce que je suis amoureuse de lui et que je le trouve super sexy, mais parce que ce qu’il exprime quand il bouge est touchant, séduisant et que ses yeux brillent.

Réservé à l’élite ?

Pourtant on a tous le droit de danser. C’est pas réservé à l’élite cette affaire-là.

Quand on se fait dire des platitudes sur ce qu’on crée, ça coupe invariablement notre spontanéité. On se met à trop réfléchir, parce qu’on veut tellement bien faire, bien paraître… on voudrait que ce soit parfait. On appréhende, on se juge, on angoisse… On est dans notre tête à revirer la situation dans tous les sens et pendant ce temps-là on ne crée rien.

Renouer avec notre spontanéité

Une partie de la solution se trouve peut-être là-dedans, dans notre spontanéité perdue. Comment on fait pour la retrouver ?

Je mets beaucoup d’emphase là-dessus dans mes ateliers. Je demande aux participants, par exemple, de compléter une phrase avec un mouvement au lieu d’un mot. Et je demande de le faire spontanément, sans réfléchir, le plus rapidement possible. Puis on le reprend et on se le montre mutuellement. Ensuite on imite les mouvements de tout le monde, chacun son tour. Et puis on se rend compte que notre mouvement est aussi bien que celui des autres.

Pis après, ben c’est de la pratique : pratiquer cette chose-là le plus souvent possible va nous aider à faire confiance à notre corps. Parce que dans le fond, c’est comme si on avait arrêté de lui faire confiance. On a appris à tout intellectualiser. Mais c’est pas utile dans toutes les situations.

Alors on réapprend à faire confiance à notre corps, à le laisser s’exprimer en mettant le mental à off.

 

Recevoir mes meilleurs trucs pour prendre soin de soi Mon Âme Danse

 

J’ai préparé une série spéciale de mes meilleurs trucs pour prendre soin de soi, de son corps et de sa santé mentale. Des trucs différents et simples à utiliser tirés de ma pratique professionnelle. C’est par ici 🙂

 

 

 

J’ai fait une vidéo où j’explique mon approche, va voir ça 🙂

Suivre Mon Âme Danse sur Facebook.

Sur Instagram.

 

Je suis toujours ravie de vous lire.

 

20 décembre 2017

Catégories: Billet

Facebook Twitter Google LinkedIn Pinterest Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *