Sélectionner une page

Slam

Slam sur la violence faite aux femmes – Commémoration des 30 ans de la tuerie de la Polytechnique

Je n’avais jamais approché l’écriture d’un slam avec autant d’appréhension. On m’a invitée à créer un slam sur la violence faite aux femmes, dans le cadre d’une commémoration des 30 ans de la tuerie de la Polytechnique. Le plus grand défi de slam que j’ai jusqu’à maintenant. Ce ne fût pas sans émotions.

Slam sur l’insertion – 30e anniversaire de Propret

Mon ancien employeur m’a invité à écrire un slam sur l’insertion pour leur 30e anniversaire. Ça vous donne un aperçu de comment ça se passe en entreprise d’insertion. 22 octobre 2018.

Féministe tant qu’il le faudra!

Pour la Journée internationale des femmes 2018, le Centre de femmes l’Essentielle de Beloeil m’a invité à composer un slam sur le thème : « Féministe tant qu’il le faudra! » 

Slam de l’intervenante

La Fédération des maisons d’hébergement pour femmes du Québec m’a fait une demande bien précise. Elle voulait que je leur compose le slam de l’intervenante. Je suis donc allée rencontrer des travailleuses de maisons d’hébergement pour leur offrir une oeuvre à leur image : drôle et émouvante. Novembre 2016

Slam des québécois

La ville d’Otterburn Park m’a invité à slamer pour leur fête Nationale du 24 juin 2016. Je me suis beaucoup amusé à composer un texte sur les québécois.

35e anniversaire de Relais-Femme

J’ai eu l’honneur d’être invitée à créer une oeuvre sur cette organisation incontournable du féminisme québécois pour leur 35e anniversaire. J’ai rencontré l’équipe et le conseil d’administration pour m’inspirer et ensuite refléter au mieux leur essence dans un slam à la fois drôle et touchant.

30e anniversaire du Centre de femmes l’Essentielle de Beloeil

Pour créer ce slam, j’ai demandé aux femmes du centres de me décrire ce que représentait le centre pour elles en 3 mots seulement. Je me suis ensuite servie de ces 3 mois pour leur créer un slam à leur image.

Je déménage

J’ai composé mon tout premier slam sur un enjeu terrible qui me tourmentait l’esprit (!) : mes déménagements répétitifs… Rien de mieux que l’autodérision pour lâcher prise.

Sur mon lit de mort

Composé en 2015, j’ai offert ce slam lors de ma présence à la fête Nationale à Otterburn Park en 2016.